Le vol de l'aéroport de BÂLE-MULHOUSE vers l'aéroclub de HABSHEIM

v01.JPG (48063 octets)         v011.JPG (28871 octets)        v02.jpg (62638 octets)          v03.jpg (44667 octets)

Aux mois de mai et juin 1988, "l'abreuvoir" de Toulouse et l'A 320 n° 9 F-GFKC

 v04.jpg (41796 octets)           v05.jpg (31597 octets)          v06.jpg (68423 octets)            v07.jpg (54038 octets) 

L'A 320 "Ville d'Amsterdam" à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Les passagers vont monter à bord.

v08.jpg (31366 octets)          v09.jpg (35531 octets)            v10.jpg (28385 octets)           v11.JPG (28430 octets) 

Le décollage et le vol pour rejoindre le terrain de Habsheim à 15 km de distance

V11-1.JPG (16651 octets)         v12.JPG (30047 octets)             v15.jpg (33497 octets)           v14.JPG (29431 octets)

Le début du passage au dessus du terrain de l'aéroclub de Habsheim

v16.JPG (35947 octets)           v17.JPG (38343 octets)           v18.JPG (37742 octets)           v19.JPG (40949 octets)

L'avion continue sur sa trajectoire, il ne remonte pas et s'approche de la forêt

v20.JPG (21562 octets)        v21.JPG (24936 octets)       v22.JPG (17225 octets)       v23.JPG (37491 octets)       schpf 03.jpg (12918 octets)

Il n'y a pas d'impact. L' Airbus effleure la cime des arbres puis il heurte et déchire de plus en plus violemment les troncs lors de sa descente. L'aile droite s'arrache et laisse échapper des flots de carburant qui s'enflamment aussitôt.